Publié le 22 Juin 2020

Dimanche 12 Juillet

  • 11 h 00 : Inauguration A-Coeur à Houssen

Lundi 13 Juillet

  • 18 h 00 : Cérémonie de la Fête Nationale à Colmar

Jeudi 16 Juillet

  • 11 h 00 : Inauguration du mur anti-bruits à Houssen
  • 19 h 00 : Cérémonie à Colmar de la Journée Nationale à la mémoire des victimes et crimes racistes et antisémites de l’État français et hommage aux "Justes" de France

 

Lire la suite

Publié dans #AGENDA

Repost0

Publié le 26 Mai 2020

Prochaine réunion Zoom avec les acteurs de la vie économique ce jeudi 28 mai à 11H00.
 
Participer à la réunion Zoom
 
https://us02web.zoom.us/j/84662722218?pwd=bG1sZ3A1bXBDcnk4eDZuRitna1htQT09
 
ID de réunion : 846 6272 2218
Mot de passe : 043120
 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 18 Mai 2020

J'ai co-signé avec ma collègue Valérie BAZIN-MALGRAS une proposition de loi pour soutenir nos jeunes qui entrent sur le marché du travail en pleine crise du Covid-19

 

 

Proposition de loi visant à créer des contrats exceptionnels d'insertion pour jeunes diplômés 

 

 

EXPOSE DES MOTIFS

 

Mesdames, Messieurs,

 

Notre pays souffre d'une crise grave et inattendue qui est venue percuter nos vies.

 

Le virus du Covid-19 a fait plusieurs dizaines de milliers de victimes dans notre pays. Il a mis notre système de santé et notre société à rude épreuve.

 

Pour faire face à cette crise sanitaire grave, le Gouvernement a imposé deux mois de confinement. 

 

Cette décision importante et nécessaire a eu un profond impact sur l'activité économique de notre pays.

 

Comme partout dans le Monde, nous sommes à l'aube d'une crise économique importante et inédite.

 

Les difficultés rencontrées par les entreprises qui accusent des pertes de chiffres d'affaire colossales, la contraction de la demande du fait des mesures de confinement et des craintes inspirées par le virus, les fragilités de trésorerie ainsi que les difficultés de financement des entreprises, nous conduisent vers une récession importante.

 

L'ensemble des grands instituts économiques prévoit une chute, parfois à deux chiffres, du Produit Intérieur Brut, dans de nombreux pays. La France n'échappe pas à cette sombre perspective.

 

Cette récession aura un impact non négligeable sur le dynamisme du marché de l'emploi. Les pertes d'emplois vont être nombreuses et les embauches vont être considérablement réduites.

 

Nos vies ont profondément été affectées par ce virus et pour beaucoup s'impose l'idée que plus rien ne sera comme avant.

 

De nombreux jeunes ont la malchance terrible d'arriver sur le marché du travail en cette période si particulière.

 

Après des études méritantes, ils se retrouvent diplômés mais face à une impasse en ce qui concerne les recrutements.

 

La situation les condamne effectivement à une forme d'errance sur un marché du travail qui n'a que le chômage à leur offrir.

 

Le chômage des jeunes est depuis de nombreuses années sensiblement plus élevé que la moyenne nationale. Cela révèle les difficultés que rencontrent les nouveaux arrivants pour s'insérer sur le marché de l'emploi.

 

Avec cette crise, leurs difficultés se trouvent décuplées.

 

C'est pour aider ces jeunes à faire face à cette situation injuste et inattendue que cette proposition de loi souhaite la création d'un nouveau contrat de travail : le contrat exceptionnel d'insertion pour jeunes diplômés.

 

L'article unique de cette proposition de loi prévoit que les jeunes diplômés pourront être recrutés par le biais de ce contrat au cours d'une période s'étendant du 1er juillet 2020 au 1er juillet 2022. Ces dates correspondent à une période de deux ans au cours desquels les conséquences de la crise économique risquent d'avoir un effet important sur le dynamisme du marché du travail.

 

Ce contrat exceptionnel d'insertion pour jeunes diplômés facilitera l'embauche de ce public en offrant aux recruteurs des avantages fiscaux pour une durée d'un an à partir de la conclusion de ce contrat.

 

Les employeurs seront ainsi exemptés du paiement des cotisations sociales (dans la limite d'un plafond fixé par décret), de la taxe sur les salaires et de la taxe d'apprentissage attachées à ce contrat de travail.

 

Le contrat exceptionnel d'insertion pour jeunes diplômés pourra prendre la forme d'un contrat à durée déterminée ou celle d'un contrat à durée indéterminée. La rémunération prévue par ce contrat ne pourra être inférieure au salaire minimum de croissance.

 

Seront concernés par cette mesure les jeunes qui auront obtenu leur diplôme au cours des 18 mois précédant la conclusion du contrat de travail.

 

C'est pour éviter qu'une génération entière de jeunes diplômés ne soit sacrifiée du fait des conséquences de la crise sanitaire que nous proposons ce contrat offrant des facilités de recrutement.

 

Le président de la République a affirmé lors de son allocution du 12 mars 2020 que « tout sera mis en œuvre pour protéger nos salariés et pour protéger nos entreprises quoi qu'il en coûte ».

 

La création d'un contrat de travail permettant de faciliter l'insertion sur le marché du travail d'une génération entière qui risque d'être sacrifiée vaut largement les exemptions fiscales qui l'accompagnent. 

 

C'est la raison pour laquelle nous soumettons cette proposition de loi à votre approbation.

 

 

 

 

 

PROPOSITION DE LOI

 

Article unique

 

 

I. Le chapitre IV du titre III du live premier de la cinquième partie code du travail est complété par une section 10 ainsi rédigée :

 

« Section 10

 

« Contrat exceptionnel d'insertion pour jeunes diplômés

 

« Art. L. 5134-130. - Le contrat exceptionnel d'insertion pour jeunes diplômés est un contrat de travail conclu entre le 1er juillet 2020 et le 1er juillet 2022 entre un employeur et un salarié diplômé au cours des dix-huit mois précédents.

 

« Art. L. 5134-131. - Le contrat exceptionnel d'insertion pour jeunes diplômés est un contrat de travail de droit privé, soit à durée déterminée, soit à durée indéterminée.

 

« Art. L. 5134-132. - Le titulaire d'un contrat exceptionnel d'insertion pour jeunes diplômés perçoit un salaire au moins égal au produit du montant du salaire minimum de croissance par le nombre d'heures de travail accomplies.

 

« Art. L. 5134-133. - Les embauches réalisées en contrat exceptionnel d'insertion donnent droit à l'exonération :

 

« 1° Des cotisations à la charge de l'employeur au titre des assurances sociales et des allocations familiales, pendant une durée d'un an. Toutefois, les cotisations afférentes à la partie de la rémunération qui excède un montant fixé par décret ne donnent pas lieu à exonération ;

 

« 2° De la taxe sur les salaires ;

 

« 3° De la taxe d'apprentissage. »

 

II. - La perte de recettes pour l’État est compensée à due concurrence par la création d’une taxe additionnelle aux droits mentionnés aux articles 575 et 575 A du code général des impôts.

 

Soutenons l'embauche des jeunes durant la crise que nous traversons

Voir les commentaires

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 13 Mai 2020

Eric Straumann vous invite à une réunion Zoom planifiée.

Sujet : Réunion monde économique 
Heure : 14 mai 2020 11:00 Paris

Participer à la réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/84197156759?pwd=K2dCQ290TDVuRUx6OFo5SmhnTmxvdz09

ID de réunion : 841 9715 6759
Mot de passe : 859471

Contact sous : ericstraumann@yahoo.fr


 

Voir les commentaires

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 4 Mai 2020

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 28 Avril 2020

> POUR UN DECONFINEMENT CLAIR ET SOUS PROTECTION
Aux côtés des députés du groupe Les Républicains auquel il appartient, le député Eric Straumann a travaillé
 à l'élaboration d'un plan de déconfinement clair, avec pour objectif prioritaire d'accélérer la reprise économique du pays.
 
A travers leurs 50 propositions, les Républicains partagent la proposition gouvernementale de reprise scolaire étalée sur trois semaines, mais en commençant par les lycéens et collégiens, en testant chaque semaine les enseignants et en rendant obligatoire la prise de température des élèves.
 
Ils prônent en revanche un déconfinement par département, dès le 11 mai pour les cafés, hôtels et restaurants dans les territoires les moins touchés par l'épidémie de Covid-19 , le 15 juin au plus tard pour les autres, et une réouverture des cinémas d'ici à la mi-juillet.
 
Les entreprises, commerces et services publics doivent quoi qu'il en soit, redémarrer massivement le 11 mai, en télétravail quand c'est possible. 
La protection des français est prioritaire et passerait par l'obligation du port du masque dans les transports en commun et les grandes surfaces, et par un dépistage massif confié au service de santé des armées. "Cessons l'opposition entre santé et économie : plus on protège, plus on libère".
 
Pour aider les entreprises, une batterie de mesures figure dans ce plan de déconfinement : annulation de charges sociales et fiscales des PME-TPE les plus touchées, exonération de charges pendant la première année d'embauche, doublement du montant du fonds de solidarité, prise en charge par l'Etat d'une partie des loyers des entreprises en difficulté, prolongement du dispositif de chômage partiel, instauration d'une défiscalisation complète et sans plafond des heures supplémentaires.
 
Afin de relancer le pouvoir d'achat des ménages, une hausse du fonds de solidarité logement et un moratoire strict d'un an sur les hausses d'impôt sont également proposés.
 
Retrouvez le livret sous ce lien :
 
Retrouvez la synthèse sous ce lien :
 
 
 
 
 
POUR UN DECONFINEMENT CLAIR ET SOUS PROTECTION

Voir les commentaires

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 18 Avril 2020

Covid-19 : Eric Straumann invite les responsables d'associations à une visioconférence Zoom le mardi 21 avril 2020 à 19H00.

Pour participer à la réunion Zoom cliquez sur ce lien :

https://us02web.zoom.us/j/7935689954?pwd=cHpOOTB6UHorNWZNT2NNZXhFYThLZz09

ID de réunion : 793 568 9954
Mot de passe : 165439

Téléchargez préalablement l'application ZOOM par exemple sous

https://zoom.us/fr-fr/zoomrooms/software.html

Contact sous : ericstraumann@yahoo.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 12 Avril 2020

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 5 Avril 2020

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0

Publié le 3 Avril 2020

Monsieur le Ministre,
 
L’Alsace paye actuellement un lourd tribut à la pandémie du coronavirus. 
 
Nous enregistrons dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin plus de 700  morts pour cause de Covid-19.
 
Nous remercions l’engagement de l’Etat pour l’aide apportée à nos malades 
 
Les médecins de nos territoires nous font remonter les résultats empiriques du traitement à 
l’hydroxychloroquine en bithérapie avec l’azithromycine (voire mieux, en trithérapie avec un complément de zinc) qui semble donner des résultats positifs. 
 
Notre territoire est le plus touché de France, avec probablement 15 jours d’avance sur la situation que connaît le reste du pays. 
 
Dans 15 jours nous auront les résultats des premières recherches.
 
Mais cette attente devient insupportable pour les Alsaciens.
 
Nous vous demandons instamment de délivrer pour nos deux départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, à titre expérimental une ATU (Autorisation Temporaire d’Utilisation) pour l’hydroxychloroquine, l’azithromycine le Zinc, parmi d’autres antiviraux, dans l’indication de traitement ambulatoire et précoce du Covid-19.
 
Il faut laisser à nos médecins la liberté de prescrire ces traitements en âme et conscience.
 
Nous comptons sur votre diligence et votre compéhension.
 
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.
 
Jacques Cattin, Laurent Furst, Patrick Hetzel, Frédéric Reiss, Eric Straumann, Raphaël Schellenberger, députés du Haut-Rhin et du Bas-Rhin
 
René Danesi, Guy-Domnique Kennel, André Reichardt, Catherine Troendlé, Esther Sittler, sénateurs du Haut-Rhin et du Bas Rhin
 
Anne Sander, députée européenne

Lire la suite

Rédigé par Eric STRAUMANN

Repost0